Search here...
TOP
Carnet de voyage Europe

Trois jours à Copenhague, un weekend au pays du Lego et du vélo

Comme souvent, le projet d’un nouveau petit weekend en Europe s’est vite décidé « ça fait longtemps qu’on ne s’est pas fait un petit weekend à l‘étranger, et si on changeait d’air ? ». Et voilà la décision était prise. Nous avons choisi Copenhague car cette destination cocooning nous faisait envie en cette fin de mois de Janvier tristounet. La déprime d’après fêtes parait-il. Là-bas c’est un peu le paradis de la « hygge life » hyg’..quoi ??? Aller c’est la minute culture : « hygge » est un mot danois sans réelle traduction française utilisé pour faire référence au bien être, au réconfort, au convivial. Maintenant que les bases sont posées, c’est parti pour le récit de notre weekend de 3 jours à København.

Le praticopratique

Cette fois c’est au départ de l’aéroport de Bruxelles que nous avons pris notre vol (environ 80€ A/R par personne, mais en vous y prenant bien à l’avance vous pouvez avoir des billets encore bien moins chers). Nous avons choisi la voiture pour nous y rendre de Lille en optant pour Express Parking Zaventem pour le stationnement. On vous le recommande les yeux fermés. Situé à quelques minutes de l’aéroport, nous avons payé 38€ pour 4 jours. Ils vous emmènent et viennent vous rechercher en navette, il suffit de les contacter lorsque vous atterrissez, contrairement au parking low cost d’aéroport qui sont au même prix voir plus chers et où il faut marcher des kilomètres pour rejoindre le terminal ou attendre la navette pendant de longues minutes.

L’aéroport de Copenhague n’est pas très éloigné du centre-ville et desservi par le métro. Ce qui est très pratique, car la vie étant assez chère au Danemark. L’option taxi/uber peut vite s’avérer onéreuse.
Concernant le logement, nous avons réservé l’appartement de Manuella avec Airbnb, très bien situé sur la ligne de métro entre l’aéroport et le centre et nous offrant la possibilité de rejoindre facilement l’Est de la ville à pied. De plus, si vous cherchez un logement à la pointe de la déco scandinave alors banco !
Pour la monnaie locale, c’est la couronne danoise, vous allez devoir faire des petits exercices de calcul mental 1€ correspond à environ 7,5 DKK. Et comme nous le disions plus haut la vie est plutôt chère dans le pays.
Ici on circule majoritairement en vélo, à tout âge, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Ce moyen de transport est bien plus utilisé que la voiture. Ecologique, économique et pratique, les danois l’adorent.


Jour 1 :

Pour ce premier jour, on ne peut pas vraiment dire que la météo était de notre côté : froid, nuages gris, pluie fine … mais nous avions prévu le coup et il en faut plus pour nous décourager. C’est le risque lorsque l’on visite un pays scandinave en plein hiver ! Alors que l’on était équipés de la tête aux pieds, les danois eux, semblaient se moquer complètement de la pluie et être bien plus résistants que nous au froid.
Nous avons commencé par nous rendre dans le quartier de Christianhavn à 20 minutes à pied de notre logement. Rempli de charme avec ses canaux, ses rues historiques et sa jolie église Notre Sauveur (Vor Frelser Kirke). Elle est surmontée d’une immense flèche qui s’élève vers le ciel, de plus, son accès est gratuit et vous offre une vue imparable sur la ville. Le quartier abrite également la ville libre de Christiana. Créé en 1971 par un groupe de jeunes hippies dans d’anciens baraquements militaires elle fonctionne comme une société autogérée qui dure dans le temps avec pour seule règle : « have fun, don’t run, no photo ». On y croise de nombreux tags, des vendeurs de drogue, des œuvres témoignant d’une créativité débordante. Une ambiance bien particulière règne ici, nous n’avons pas eu l’occasion d’y venir de nuit mais il parait qu’il y a des petits concerts de musique.

On traverse ensuite le quartier rempli de canaux appelé la petite Amsterdam en direction de Papiroen (Paper Island) que nous avions repéré sur plusieurs blogs. Une île reconnue pour abriter un grand hangar dans lequel on trouve de la street food de tous les pays. Malheureusement nous nous sommes retrouvés devant un immense amas de gravier, l’endroit n’existe plus… Nous avons appris ensuite que la ville a prévu d’y construire des logements. Un peu déçus on a rapidement trouvé un Plan B dans les petites adresses repérées avant de partir. Pour s’y rendre on passe par le vieux port dans le quartier de Nyhavn. Il est l’endroit le plus photographié de Copenhague avec ses voiliers et ses jolies façades colorées. C’est un des points névralgiques de la ville en termes de tourisme.
On se dirige ensuite dans le centre en direction du restaurant PS Bar & Grill aux airs d’adresses New-Yorkaises, c’est parfait pour se réchauffer pour une pause déjeuner, comme pour boire un verre. Nous avons choisi l’option pizza pour se remplir la panse et repartir de plus belle affronter la météo nordique. (pour 2 pizzas et 2 boissons, compter environ 50€).


Nous profitons d’être en plein centre-ville pour visiter Frederiks Kirke l’église la plus impressionnante de Copenhague, appelée également l’Eglise de Marbre avec le dôme le plus grand de scandinavie. Non loin de là se trouve le Palais d’Amalienborg, la résidence d’hiver de la famille royale, composé de 4 grands palais autour d’une place. Si vous vous y rendez à midi, vous aurez l’occasion d’y voir la relève de la garde.

Pour la suite de la journée, on s’adapte à la météo et partons en direction de l’incontournable Design Museum, pour se mettre à l’abris (environ 13€ l’entrée). Vous y découvrirez notamment une étonnante galerie avec un grand nombre modèles de chaises.

Maintenant direction Kastellet, la citadelle et son parc en étoile. En vous y promenant vous pourrez observer les jolies façades rouges des bâtiments militaires ainsi qu’un moulin.

Non loin de là, nous ne pouvions pas passer à côté de la statue à l’effigie de la très célèbre Petite Sirène, tirée du conte danois d’Andersen, sur le quai de Langelinie. Pour ne rien vous cacher, nous avons été un peu déçus par cette découverte. Nous nous sommes retrouvés face à une statue pas bien grande, derrière un troupeau de touristes sur fond de paysage industriel, nous avons tout de même pris une photo pour le souvenir et avons passé notre chemin. Pour finir cette journée de 20km de marche nous avons opté pour un apéro canapé après quelques courses pour reprendre des forces pour la suite.

Jour 2 :

Pour ce deuxième jour, la pluie a disparu, ouf ! On en profite pour aller faire un tour du côté du jardin botanique (gratuit). Grand de 10 hectares il possèderait parait-il plus de 13 000 espèces de plantes. Bon, pour en profiter il faut plutôt venir en été. Cependant malgré la végétation timide, nous y avons fait une promenade agréable jusqu’à l’observatoire. D’ici on peut apercevoir notre prochaine étape : Le Rosenborg slot.
Ce majestueux château est aujourd’hui un musée qui abrite de nombreux portraits ainsi que les bijoux de la famille royale. L’accès à la cour et aux jardins est gratuit.
Non loin de là, on se rend dans le quartier de Nyboder pour admirer les ruelles aux façades colorées. On y observe également des rues infinies de maisons jaunes identiques, qui abritaient autrefois les matelots.

Arrive le meilleur moment de la journée : celui de remplir nos estomacs. C’est parti direction Torvehallerne, le marché couvert des halles. Ici, c’est un peu le paradis du Smørrebrød : un snack typique composé de viande ou poisson avec des légumes sur une tranche de pain de seigle. Sur le stand du même nom, on peut vous dire qu’il y a le choix et qu’on s’est régalé ! Après une ballade entre les étales on fait un second stop du côté sucré en dégustant un café du célèbre « Collective coffee ».

Repus, nous nous sommes ensuite baladés dans le parc adjacent « Ørstedsparken », puis on s’est dirigé vers le centre-ville en passant par les jolies églises de Sankt Petri et la Cathédrale Notre Dame « Vor Frue Kirke ».


La prochaine étape est celle que nous attendions avec le plus d’impatience : la découverte de Tivoli, le parc d’attraction le plus vieux et le plus visité au monde, autant vous dire que c’est un incontournable ! Avec ses nombreux manèges à sensation et son monde féérique, c’est un voyage dans l’imaginaire. Il paraitrait même qu’il a été une source d’inspiration pour Disney Land. L’entrée n’est pas donnée (environ 16€ par personne juste pour l’accès au parc, il faut ensuite payer pour chaque attraction). Pour notre part nous nous sommes baladés et imprégnés de l’univers et nous avons fini la journée par un petit tour dans la patinoire illuminée : juste magique !

Après cette journée encore bien remplie, nous avons choisi de diner proche de l’appartement dans le restaurant chinois Magasasa street kitchen, nous nous sommes régalés et les prix sont abordables par rapport aux prix de Copenhague.

Jour 3 :

Pour cette troisième et dernière journée, nous débutons par la découverte de la bibliothèque royale de Copenhague. Son accès est gratuit et libre pour le public. Le bâtiment est divisé en deux parties ; l’ancien bâtiment de la Bibliothèque Nationale et son extension : The Black Diamond. On adore le contraste flagrant entre le moderne et l’ancien des deux bâtiments. Den Sorte Diamond – Le Diamant Noir vous offre avec ses immenses baies vitrées une jolie vue sur le canal et Christianhvn. Il doit son surnom à sa construction en granit noir et sa forme aux arrêtes nettes et angles irréguliers.

On change complètement d’ambiance architecturale lorsque l’on accède dans la partie ancienne, on aurait presque l’impression de rentrer dans l’univers Harry Potter.

Après cette découverte étonnante nous prenons la direction de Christian Borg Slot avec un petit arrêt pour admirer Børsen, la bourse de Copenhague.
C’est dans ce palais que se trouve la cour suprême, le bureau du premier ministre et le parlement. Le bâtiment surnommé Borgen (comme la série) peut paraitre un peu austère avec ses tonalités sombres. Il abrite également les écuries royales, si comme nous vous avez un peu de chance, vous pourrez observer les chevaux dans leur ronde journalière devant le palais.

Nous nous rendons ensuite à la majestueuse Cathédrale Notre Dame (Vor Frue Kirke) dans le cœur historique de la ville. On y apprend que la cathédrale au style gothique, a été reconstruite 3 fois de suite à des incendies dévastateurs. Puis nous décidons de nous offrir une vue panoramique sur toute la ville en gravissant la tour ronde aux briques rouges de l’observatoire Rundetårn adjacent (entrée : environ 3€).


Sur notre route on croise le grand Lego store. Le petit bonhomme jaune est d’origine danoise, d’ailleurs son nom vient de « leg godt », signifiant joue bien en danois. En découvrant l’immense fresque en lego et les impressionnantes constructions grandeur nature, on ne regrette pas d’y être rentré. Après une matinée, où on en a pris plein les yeux, arrive le moment de s’en mettre plein la panse. On a justement repéré sur instagram le restaurant le plus branchouille de la ville parait-il : Paté Paté. On part alors à 15 minutes à pied de là, en direction du Meatpacking le quartier des anciennes boucheries, rénovées et commerce de tout genre. Ici la carte change souvent et la cuisine est un mélange de spécialités Danoises, Françaises et Anglaises.
Tout donne envie, du coup on décide tout simplement de partager plusieurs plats !

Repus on profite de nos derniers moments pour nous balader dans le quartier de Vesterbro avant de récupérer nos valises et nous diriger vers l’aéroport.

Pauline

Je m'appelle Pauline et je suis l'auteur de ce blog voyage. Si, tout comme moi, vous adorez voyager et que vous souhaitez partir plus souvent et plus longtemps, suivez mes conseils et astuces pour voyager autour du monde & inspirez-vous de mes carnets de voyage.

«

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez @cheekyadventurers sur Instagram